La « voie » des masques


> E. Morin en 2016 en illustration d’un interview pour La Tribune

En guise de post-scriptum à mon précédent billet [spécial Covid-19], La bataille des masques et des respirateurs, je voudrais citer un court passage du dernier ouvrage d’Edgar Morin.

Dans ce petit livre de réflexions pour trouver une voie post-covid1, le sociologue devenu philosophe, revient sur sa traversée du siècle (« Cent ans de vicissitudes ») avant de tirer « Les 15 leçons du coronavirus ».

Sa huitième leçon questionne la diversité des situations et l’inégale inventivité des pays dans la gestion de cette crise. Si les exemples y sont très rapidement décrits, c’est l’occasion pour Morin de mentionner brièvement (et sans référence), les masques et respirateurs qui nous intéressent :

« L’inventivité des industriels et des scientifiques a aussi pu mettre en place des masques détecteurs de Covid, et fabriqué en pleine crise de la pandémie des respirateurs pour sauver les malades.2 »

S’il est très excessif d’en déduire une véritable « voie des masques » (qui n’appartient qu’à Lévi-Strauss 😉 ) cet exemple doit nous inciter à questionner les voies qui favorisent, ou pas, l’inventivité industrielle française en temps de crise.

Citer ce billet : “La « voie » des masques”, par Christophe Camus. Publié sur Habiter et construire sous la mer | HCSM le 20/07/2020. Lien : https://hcsm.hypotheses.org/1340.
  1. Edgar Morin, Changeons de voie. Les leçons du coronavirus, Paris, Denoël, 2020. ↩︎
  2. Ibid. p. 43. ↩︎

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.