Archives par étiquette : J.-Ch. Roux

Figures du concepteur… sous-marin


> “Edwin A. Link with builder’s model of Johnson-Sea-Link, one of five models that he constructed before the actual working sub was completed” (M. Clayton Link, Windows in the Sea, 1974, p. 187)

Edwin Link est un des pionniers de l’habitat sous-marin et de la plongée à saturation. Aperçue dans la biographie (scientifique) que Marion Clayton Link a consacrée à son mari, cette photo m’incite à poursuivre le questionnement précédemment ouvert autour de la possibilité d’une architecture sous-marine, autrement dit d’une pratique valorisable dans le « champ » (au sens de Bourdieu) ou dans le « monde » (au sens de Becker) de l’architecture, je voudrais m’arrêter quelques photos/figures du concepteur d’habitats sous-marins.

Continuer la lecture

Archigram in a « Yellow Submarine »

null> « We all live in a yellow submarine », (manuscrit de W. Chalk ?) The AAP, consulté le 9-12-2019

Archigram, le célèbre collectif d’architectes anglais, est incontournable dès lors qu’on s’intéresse à l’architecture futuriste et, plus particulièrement, ses incursions sous-marines. Il faut ainsi retourner visiter le site web The Archigram Archival Project (AAP) pour mesurer l’intérêt que ces concepteurs ont pu porter au milieu subaquatique, à la plongée sous-marine et, bien sûr, à toute une panoplie d’équipements et d’engins permettant l’exploration de ce nouveau monde pour nous embarquer tous dans leur sous-marin jaune.

Continuer la lecture

La possibilité d’une architecture sous-marine (Rougerie)


> Détail (titre et signature) du plan de la Maison sous la mer mer (Précontinent II) © Jean-Charles Roux

Travaillant sur les projets de maisons sous la mer, je suis régulièrement amené à devoir répondre à la question implicite ou explicite : mais s’agit-il vraiment d’architecture ?

Une question que j’ai d’ailleurs intégrée à ma problématisation, en considérant que cette recherche couvrait à la fois des réalisations d’habitats subaquatiques militaro-industriels ou technoscientifiques généralement mis au point par des ingénieurs et des projets d’architectes, souvent restés sur le papier, à l’exception remarquable des réalisations conçues par l’architecte français Jacques Rougerie.

Continuer la lecture